La campagne 2021 a pris son envol

La campagne 2021 a pris son envol

Vaudreuil-Soulanges, 22 sept. 2021 – Centraide SOQ a démarré sa campagne 2022 jeudi le 16 septembre dernier alors que la directrice par intérim, Madame Kim Barrette, a pris les bouchées doubles pour marquer le coup de façon très tangible. Le lancement s’est fait en compagnie de membres du Cabinet de campagne et du Comité d’analyse et de relation avec les organismes de Centraide SOQ.

M. Savard a amorcé cette campagne en grand avec un don à l’organisme de 10 000 dollars et il s’est engagé à le renouveler au cours des cinq prochaines années pour un montant cumulé de 50 000 dollars. « On en fait des dons depuis plusieurs années, quand on a de l’argent pour le faire. Sauf que c’est dur de décider à qui tu donnes. Ce qui m’a plu chez Centraide Sud-Ouest, c’est qu’il chapeaute une vingtaine d’organismes dans la région. Il connait les besoins du milieu pour mieux répartir les dons », a-t-il indiqué.

Centraide SOQ investit les dons récoltés sur l’ensemble de son territoire, dans les MRC de Vaudreuil-Soulanges, de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent. Ces investissements se traduisent notamment par le financement d’organismes communautaires dont la mission est alignée avec celle de Centraide, soit de briser le cycle de la pauvreté et de l’exclusion sociale.

Comme l’a expliqué Kim Barrette, directrice régionale par intérim de Centraide SOQ, le choix de M. Savard était évident. « Pierjean est un exemple à suivre en ce qui a trait à son implication dans sa communauté », a-t-elle souligné.

M. Savard a précisé que ces valeurs lui proviennent de son père, qui participait à des collectes de fonds avec le Club des petits déjeuners. « Je ne peux pas donner ce que je n’ai pas, mais si on l’a, on doit le partager. C’est la moindre des choses. C’est un retour du balancier. Quand tu donnes, tu reçois », a-t-il soutenu.

Un peu plus au sujet de Centraide
Afin de réaliser sa mission, Centraide SOQ agit autour de quatre champs d’action, soit la réussite scolaire, l’isolement social, les besoins essentiels et les milieux de vie rassembleurs.

Un comité d’analyse, formé de bénévoles experts du développement social, se penche sur les besoins du milieu puis étudie les demandes de financement des organismes partenaires afin d’évaluer leur alignement vis-à-vis les orientations de Centraide. Les membres de ce comité étudient ensuite les rapports financiers de l’organisme, mais également son implication dans sa communauté, son mode de gouvernance et ses ressources humaines.

Le but est d’utiliser les dons faits à Centraide de façon réfléchie pour générer un maximum d’impact dans la communauté et d’aider les gens de la région en situation de vulnérabilité.

Dans la région, un aîné sur trois vit seul alors qu’une même proportion d’enfants n’est pas prête à commencer la maternelle.

– 30 –

Crédit photo : Benjamin Richer – Néomédia