Portrait de bénévole – Kim Elbilia

Portrait de bénévole – Kim Elbilia

L’équipe de Centraide Hautes-Laurentides s’estime privilégiée d’être soutenue d’un Cabinet de campagne formé de gens exceptionnels. Ses membres sont des experts de leur milieu de travail, ils apportent de précieux conseils et connaissent bien leur région. Et nous tenons à vous les présenter !

Kim Elbilia

De quelle manière êtes-vous impliquée dans Centraide ?

Kim Elbilia : Dans le passé, j’ai participé à plusieurs guignolées, mais aujourd’hui, je suis très enthousiaste de débuter mon implication en tant qu’analyste au sein du CARO !

Êtes-vous impliquée dans d’autres organisations ? Si oui, lesquelles ?

Kim Elbilia : Évidemment ! Je fais partie de ceux et celles qui sont tombés dans la potion magique de l’engagement social plus jeunes ! Je suis présidente du Centre de la Famille des Hautes-Laurentides, administratrice de la Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC d’Antoine-Labelle, de Zone-Emploi d’Antoine-Labelle, du Festival interculturel de la Lièvre, du Comité des Loisirs Lac-Des-Iles inc., ainsi que du Comité d’ensemencement de la Vallée de la Lièvre.

Qu’est-ce que cela vous apporte de vous impliquer pour Centraide?

Kim Elbilia : Participer activement au renforcement de la capacité d‘agir et à l’épanouissement des citoyens et organismes enracinés de nos communautés. Mon implication me permettra aussi de consolider mon sentiment d’appartenance à la région, à me sentir utile… Des raisons purement égoïstes !

Pourquoi avoir choisi Centraide ?

Kim Elbilia : C’est Centraide qui m’a choisie 😉

Je ne suis #JamaisIndifférent à…

Kim Elbilia :l’injustice sociale, à la discrimination, au sentiment d’impuissance, aux différents visages de la pauvreté…

Que désirez-vous accomplir en vous impliquant auprès de Centraide ?

Kim Elbilia : Je souhaite que mon implication auprès de Centraide fasse une différence contrainte dans l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables.
Je combine les emplois d’agente de communication pour la Corporation de développement communautaire des Hautes-Laurentides (CDCHL) et celui de conseillère municipale pour la municipalité de Saint-Aimé-du-lac-des-Îles.

Je désire donc mettre à profit mes connaissances du milieu communautaire et municipal, afin d’accroitre la portée de nos efforts collectifs d’inclusion.